Jardin sec

La création de deux éco-gîtes par l’architecte Stéphan Brofiga ayant totalement changé l’approche du jardin, la propriétaire a fait appel à Bachelet Paysage pour lui redonner un sens et une fonctionnalité. Afin d’être en totale harmonie avec cette nouvelle construction « en bois, résolument moderne, respectueuse de l’environnement et tournée vers l’avenir » (dixit le site Internet : http://www.leskubs.fr/les-kubs/), j’ai donc proposé un aménagement  de type sec, pour diminuer la consommation d’eau et préserver les ressources. Nous avons travaillé sur une palette de feuillages persistants aux teintes variées (grisé, vert-bleuté, vert foncé, vert-beige…), des floraisons discrètes à l’entrée et plus colorées côté jeux, étalées sur toute l’année, des paillages ou des plantes allélopathiques afin de limiter le désherbage, des cheminements en pierre naturelle locale afin qu’ils s’intègrent bien au paysage et respectent la charte environnementale du projet….

 

Malgré une plantation en condition très difficile (sol peu profond, roche apparente, en talus et un mistral de folie!) tout à pris : le choix des plantes, des pépiniéristes et la façon de planter n’est pas un hasard et relève du professionnalisme de chaque intervenant.

 

Je vous délivre ici les premières photos, le jardin est encore jeune (à peine un an) mais sa vigueur présage de beaux jours!

 

 

Entrée valorisée

Après plusieurs essais non concluants, les propriétaires de ce jardin ont fait appel à Bachelet Paysage pour aménager une bonne fois pour toute leur entrée. Critères : entretien minimal, consommation d’eau maîtrisée, aménagement durable et résistant. Ces volontés ont été respectées, tout comme l’esprit provençal du terrain, par un choix de plantes méditerranéennes aux feuillages persistants, ainsi qu’un paillage minéral local. Au final, le budget occasionné par l’étude a été rentabilisé par la pérennité du projet.

 

« Encore une fois merci pour votre réalisation, j’ai apprécié votre travail et votre suivi.  Mme  A”
(suite…)

Jardin optimisé

Avec un chien et des footballeurs en herbe, impossible de garder une belle pelouse! Le choix d’un gazon synthétique s’est clairement imposé, tout comme l’optimisation spatiale du jardin afin de l’agrandir.
Exit l’imposante haie, place à des grimpantes dont l’encombrement est minimal et les floraisons apportent couleurs et parfums. Quelques bambous pour masquer le vis à vis… voilà un jardin facile à vivre qui ne demandera pas beaucoup d’entretien!

 

« Depuis son réaménagement, nous ne nous sommes jamais autant servis du jardin!  Mme M. »

Ce projet répond à la charte environnementale de Bachelet paysage.

 

Terrasse plein Sud

Autrefois austère, chargé et vieillissant, ce jardin sur balcon d’immeuble est dorénavant fleuri, aérien et définitivement plus féminin! La préparation a été primordiale. Il a fallu évacuer beaucoup d’éléments de décoration, de végétaux et travailler la terre en profondeur. Les efforts ont été concluants puisque les massifs ont repris vie très rapidement.

Ce projet répond à la charte environnementale de Bachelet paysage.